top of page

Sensible ou hypersensible ?


A la relecture des "Quatre Accords Toltèques" ce soir, un souvenir remonte, j'ai envie de vous le partager...


Toute mon enfance et les prémices de mon adolescence ont été bercées par ces tendres mots : " Tu es trop sensible" ; "Qu'est-ce que tu es susceptible" ; "Tu pleures pour rien" ; " Chloé qui rit, Chloé qui pleure"...


Ces phrases ont construit ma réalité, mes croyances, mon monde ! Je me suis du coup, en toute logique, moi-même définie comme étant quelqu'un de trop sensible allant même jusqu'à donner la sensibilité comme mon défaut lorsqu'il fallait se définir en classe.


La sensibilité en fait, ce n'est pas négatif. Il n'y a pas TROP de sensibilité, il y a de la sensibilité (un peu du mal avec la notion d'hypersensibilité du coup ). Vivre avec cette particularité est difficile et éprouvant. L'accepter, S'accepter, est tout un cheminement. Quand les mots, les regards et les attitudes des autres vous tiraillent et ont la puissance de coups de poignard, très vite vous prenez le pli de rentrer dans le cadre, dans la norme, dans la société. Alors, souvent, on porte un masque pour se protéger, on fait comme les autres pour être accepté, on s'oublie pour être aimé !

Toute ma vie j'ai cru que c'était une tare d'être sensible ; j'ai cru que c'était mal voire dangereux tout cela Parce que des mots n'ont pas été correctement choisis. "Que votre parole soit impeccable", le premier accord toltèque, prend tout son sens aujourd'hui.


Prenez soin des mots que vous utilisez, ils sont l'écho le plus puissant chez un être en devenir.


Etre sensible aux mots, aux gestes, aux paroles, aux regards, aux sons, aux moments, aux sensations, aux ressentis, nous permettent de capter la moindre chose et par conséquent, d'en comprendre beaucoup !


La sensibilité c'est beau ! La sensibilité c'est une force, c est un talent, alors, croyez en vous et déployez vos ailes


Avec tout mon amour de Sensible,


Chloé Si tu te reconnais dans ce post ou que tu reconnais ton ado, je t'invite à lire ces différents ouvrages : "Mon cerveau est hyper" de Cathy Assenheim "Rayures et ratures" de Chloé Romengas

"Suis-je hypersensible" de Fabrice Midal Crédit photo : Pexels.com



5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page